top of page

Diane Arbus



Diane Arbus est née le 14 mars 1923 à New York. Elle est issue d'une famille de riches commerçants juifs. Elle a commencé à prendre des photos à l'âge de 18 ans, lorsqu'elle a reçu son premier appareil photo de son mari, Allan Arbus. Elle a étudié la photographie à l'Institut d'art de San Francisco avant de retourner à New York pour travailler avec son mari, qui était photographe publicitaire.

Dans les années 1950, Arbus a commencé à travailler comme photographe indépendante, en se concentrant sur des portraits de personnes marginales et non conformistes, comme les nains, les travestis, les personnes atteintes de maladies mentales, les gens de la rue et les artistes de cirque. Elle était fascinée par la différence et l'altérité, et cherchait à explorer les aspects les plus profonds et les plus sombres de la psyché humaine.

En 1955, le MOMA de New-York présente l’exposition The Family of Man c’est la première fois que Diane Arbus y est exposée, son travail commence à être reconnu. En 1967, elle a été la première photographe à exposer ses œuvres au Museum of Modern Art de New York aux côtés de Lee Friedlander et Gary Winogrand. Elle a également contribué à des magazines comme Esquire, Harper's Bazaar et The Sunday Times Magazine.


Malheureusement, Arbus a souffert de dépression et s'est suicidée le 26 juillet 1971, à l'âge de 48 ans.

Sa mort a été un choc pour le monde de la photographie, et elle est aujourd'hui considérée comme l'une des photographes les plus importantes du 20ème siècle. Son travail a inspiré de nombreux artistes et photographes, et a été exposé dans des musées et des galeries du monde entier.




Une anecdote intéressante à propos de Diane Arbus, elle était connue pour son approche très directe lorsqu'elle prenait des photos de ses sujets. Elle s'approchait souvent très près de ses sujets et les confrontait directement, sans filtres ni artifices.

Un exemple de cela s'est produit lorsqu'elle a photographié un garçon à Central Park en 1962. Le garçon était en train de jouer avec un jouet à aubes, et Arbus a été immédiatement captivée par lui. Elle s'est approchée de lui et lui a demandé s'il avait tué quelqu'un. Le garçon a répondu "Non", et Arbus a poursuivi l'échange en lui demandant s'il avait déjà pensé à tuer quelqu'un, ce à quoi le garçon a répondu "Oui".

Cette approche directe et souvent provocante de la part d'Arbus était un aspect important de son travail, car elle cherchait à explorer les côtés sombres et inexplorés de la psyché humaine, et à briser les barrières sociales et culturelles. Cette anecdote donne un aperçu de l'approche unique de Diane Arbus en tant que photographe et de sa capacité à interagir avec ses sujets de manière franche et authentique.


Elle travaillait au début de sa carrière avec un appareil photo reflex bi-objectif (Twin Lens Reflex en anglais) de marque Rolleiflex. Plus précisément, elle utilisait un Rolleiflex 2.8F, un appareil photo moyen format populaire auprès des photographes professionnels dans les années 1950 et 1960. Elle optera par la suite pour le Mamya moyen format équipé d'un flash.





Diane Arbus n'a jamais publié de livre de son vivant, mais après sa mort, plusieurs livres ont été publiés présentant ses photographies. Voici une liste des livres les plus connus :

  1. Diane Arbus: An Aperture Monograph (1972)

  2. Diane Arbus Magazine Work (1984)

  3. Untitled: Diane Arbus (1995)

  4. Revelations (2003)

  5. Diane Arbus: A Chronology (2011)

  6. Diane Arbus: In the Beginning (2016)

  7. Diane Arbus: Portrait of a Photographer (2022)

Ces livres présentent des photographies de différentes périodes de la vie de Diane Arbus et ont contribué à son héritage en tant que photographe de renom.




 





 



 




 









Commentaires


bottom of page